Votre guide

J’ai suivi le parcours classique de l’apprenti montagnard devenu guide : les premiers pas en famille, encordé derrière le Papa sur les falaises puis sur les montagnes de l’Oisans, autour d’un cocon familial perché au-dessus de la Grave.

Les années s’enchaînent : une pratique d’abord tournée vers l’escalade en falaise, puis rapidement l’envie d’élargir l’horizon. Ce sera chose faite en parcourant la montagne avec une quasi boulimie, en jonglant entre les différentes pratiques et les différentes saisons.

La progression se fait au gré des rencontres, avec les copains avec lesquels on construit peu à peu son expérience… La montagne ne se résume pas à des cotations et des dénivelés, il s’agit avant tout de partage avec les compagnons de cordée !

De partage, il est justement question quand je me décide à devenir guide. Je vis désormais dans un petit village de Belledonne, qui constitue mon camp de base pour rayonner dans les différents massifs, avec une très nette préférence pour les coins sauvages et loin des foules.

Ma vision

A l’heure où notre société est de plus en plus normalisée et régulée, j’aime vivre la montagne comme un des derniers espaces de liberté. Nos pratiques bien inutiles permettent de nous confronter à des valeurs qui tendent à disparaître en bas : le partage et le symbole fort de la cordée, l’aventure, la découverte, l’engagement, la gestion des risques inhérents à ces milieux, la contemplation, etc…

Elles permettent également (et surtout) de repenser notre rapport au sauvage, bien loin des vallées aseptisées.

Je ne me retrouve pas dans la logique de consommation qui entoure notre monde d’en bas, ce n’est pas le cas non plus en haut. Dans ma pratique d’alpiniste, je ne suis donc pas tourné vers la consommation rapide d’une altitude ou d’un sommet. Les années passées m’ont permis de réaliser que le sommet n’était souvent qu’un prétexte pour vivre des expériences d’une rare intensité, qu’il est difficile de décrire en quelques mots mais qu’on renouvelle pourtant bien volontiers.

J’essayerai de partager avec vous cette vision en jouant avec nos différentes pratiques.